FR | EN | AR | ES


L’été sur les timbres algériens - Une saison pour les célébrations et les événements sportifsQuels que soient leur statut social et leurs moyens financiers, c’est avec impatience que les Algériens attendent l’arrivée de l’été. Chacun a ses arguments. Saison préférée, malgré la canicule, l’été est synonyme de répit, de repos, de congés, de vacances, de sorties, de rencontres familiales, de mariages, mais surtout de loisirs, d’évasions et de voyages.
Dans le catalogue philatélique algérien, l’été a toujours été présent, directement, indirectement, clairement ou d’une manière discrète. Il reste surtout lié à certains événements phares dans l’histoire de l’Algérie. C’est la fête de l’indépendance et de la jeunesse du 5 Juillet 1962, qui accapare la part du lion depuis la célébration du 1er anniversaire en 1963, jusqu’à nos jours. Cette journée bénéficie de toutes les faveurs, avec désormais une émission tous les cinq ans, depuis 1982.
Avec moins d’attention, c’est la journée du Moudjahid (20/8/1955), marquée par les attaques du Nord- constantinois, qui suit, même avec des émissions assez irrégulières. Paradoxalement, l’un des événements historiques les plus importants, survenu durant l’été, est resté en marge des célébrations philatéliques.
Il s’agit du Congrès de la Soummam (20/8/1956), qui n’aura sa première vignette que le 20 août 1982. On devra attendre encore le cinquantenaire de ce congrès pour que la Poste daigne programmer une nouvelle émission. Au cours de son histoire post-indépendance, l’Algérie a organisé plusieurs événements durant l’été.
Ils ont trouvé leur place sur des vignettes postales, à l’instar de la 4e Conférence des pays non alignés en 1973, le sommet de l’Union du Maghreb arabe en 1990, et le sommet de l’Union africaine en 1999. L’été a été aussi pour les Algériens la saison du volontariat, mobilisant des vagues d’étudiants universitaires à l’époque de la Révolution agraire, durant le règne du défunt président Houari Boumediène.
Le volontariat, choisi comme sujet d’un timbre sorti en 1973, rappelle aussi la fameuse Charte nationale adoptée durant l’été 1976 et illustrée sur une vignette postale émise le 27 juin de la même année. L’été fera la première fois son apparition officielle dans la belle série des mosaïques de 1974 dessinée par Mohamed Temmam.
Il sera également présent dans diverses émissions consacrées aux dessins d’enfants, notamment cette figurine de Fodil Touzaline représentant les moissons, sortie également en 1974. On le retrouve dans l’émission sur l’Année internationale de l’enfance de 1979, mais aussi sur celle consacrée au 15e Festival mondial de la jeunesse en 2001.
Cette saison restera marquée pour toujours par les émissions réservées à la police, une corporation qui a été «gâtée» par plusieurs séries célébrant sa Journée nationale le 22 juillet de chaque année. Mais le fait le plus remarquable dans le catalogue philatélique algérien demeure le plus gros lot des émissions consacrées aux événements sportifs de l’été.
Ce qui fera le bonheur des passionnés de cette thématique. Dans ce volet, la Poste algérienne a toujours été au rendez-vous, notamment pour les Jeux olympiques, présents depuis l’édition de Mexico, en 1968, jusqu’à celle de Rio de Janeiro, en 2016. Seul le rendez-vous de Montréal, en 1976, a été éclipsé suite à la décision des pays africains de boycotter les Jeux pour contester la présence de la délégation de la Nouvelle-Zélande, dont une équipe de rugby avait participé auparavant à une tournée en Afrique du Sud, pays exclu des JO pour sa politique de ségrégation raciale.
La même ferveur dans les émissions philatéliques est notée pour les Coupes du monde de football, représentées sur des timbres depuis le Mondial espagnol de 1982, ainsi que les différentes éditions des Jeux méditerranéens, depuis le rendez-vous de Tunis en 1967, et quelques éditions des Jeux africains, surtout celle organisée par l’Algérie en 1978.
Côté culture, on retiendra surtout les émissions du Panaf de 1969 et de 2009, ainsi que l’apparition, pour la première fois, en 1987, sur deux timbres se tenant du célèbre Festival de théâtre amateur de Mostaganem. Toutefois, les philatélistes auront remarqué dans toute cette histoire que l’été, saison des vacances et de la mer, a été bien marginalisé, au vu des rares émissions dans lesquelles on peut voir le bleu azur de la Méditerranée.
On compte ainsi une première série sortie en 1985, dans laquelle figure la plage de Chetaïbi, dans la wilaya d’Annaba, ainsi qu’une figurine du site de Tipasa, émise en 1993.
L’émission la plus consistante, si on peut la qualifier ainsi, demeure celle réalisée par Ali Kerbouche, sortie le 22/6/2016, et consacrée aux ports de plaisance. On y trouve ceux d’El Djamila (ex-La Madrague), Sidi Fredj et Tigzirt. Très décevant pour un pays qui compte plus de 1200 km de côte, avec des plages et des sites naturels d’une extrême beauté.



Date : 01 Aout 2019
Auteur : Selmane ARSLAN
Source : El Watan (QNI)
Nombre de consultation : 61

Vos commentaires

Scans attachés à l'article

L’été sur les timbres algériens - Une saison pour les célébrations et les événements sportifs
Si vous voulez publier un article sur Algérie Philatélie ou bien vous avez trouvé un article intéressant sur la Philatélie Algérienne, nous vous prions de nous l'envoyer à notre email : hamidbenzine@yahoo.fr


Aidez-nous à promouvoir
Algérie Philatélie




Inscrivez-vous à la Newsletter
d'Algérie Philatélie

Faites un don de 10 $ via paypal

Aidez-nous à promouvoir Algérie Philatélie
En faisant un don de 10 $ via paypal
Nous vous remerçions d'avance