Un de nos lecteurs, Marc Parren, m’a transmis cette lettre d’Algérie postée en 1978.
Elle porte la mention encadrée en noir CONTROLE AVION bilingue.
Quelle est sa signification ?

Dans un premier temps, nous avons pensé à une forme de censure postale. En effet le 17 septembre 1978, (soit environ 1 mois après, pendant les négociations « secrètes » entre les deux pays) l’Egypte et Israël ont signé un traité de paix sous les auspices de Jimmy Carter. L’Egypte a été exclue de la Ligue arabe à la suite de cette signature. Je supposais donc que l’Algérie a mis en place une forme de contrôle postal du courrier à destination de l’Egypte. Mais en fait, après avis auprès de deux collègues philatélistes, la réalité de cette marque postale est tout autre.




RECTO DE LA LETTRE
COLL. M. PARREN
Lettre envoyée par avion d’Alger pour Alexandrie (Egypte) le 12 août 1978. Cachet d’arrivée au verso le 15 août 1978 (J+3).Elle est affranchie avec deux timbres à 1,00 dinar = 2 dinars de l’émission commémorative de la répression de Sétif- Guelma – Kherrata du 8 mai 1945 (de 1975).




Cachet d’arrivée à Alexandrie le 15 août 1978 (OMEC) et adresse de l’expéditeur (Alger Belcourt).

Voici ce que me réponds Thierry Sanchez : « je ne pense pas à une marque de censure mais plutôt à une griffe dans le genre de celles apposées aux guichets avant 1962 " affranchissement vérifié " ». Suite à cette explication, je me suis tourné vers Ahmed Benzine, philatéliste reconnu d’Algérie, et lecteur fidèle de Maghrébophila.
Sa réponse confirme celle de Thierry. Voici son explication : « Selon le Tarif postal dans le régime international du 1er janvier 1977 :
- pour une lettre de < 20 g : 1,20 DA
- pour une lettre de 20 à 50 g : 2,20 DA
la griffe pouvait, peut-être, être apposée après vérification de la non-conformité de l'affranchissement avec le tarif en vigueur (sachant que la lettre a mis 3 jours sans cachet de transit) ». Pour le deuxième tarif la surtaxe aérienne n’est pas comprise.
La surtaxe aérienne est appliquée quand la lettre dépasse 20g.

En conclusion, cette griffe a été apposée par le bureau d’Alger Sidi M’Hamed après vérification de l’affranchissement. En reprenant les tarifs postaux en vigueur d’Algérie en 1978, la lettre premier échelon (-20g) pour le régime international était 1,20DA avec envoi par avion, le deuxième échelon (20 à 50g) était de 2,20 DA. Donc la lettre était affranchie à 2 DA, il manquait 20c pour le deuxième échelon par avion pour l’Egypte. Ce qui est étonnant c’est qu’elle ne porte aucune mention concernant la taxe d’affranchissement insuffisant (normalement payée par le destinataire).
Voici la preuve qui réfute la première hypothèse : lettre postée en 1981à destination de la France portant la même griffe bilingue Contrôle Avion.



Pour le plaisir des yeux la seule variété mentionnée dans le catalogue Yvert & Tellier de la série de timbres (7 valeurs émis en 1975 + 1 valeur surchargée en 1978) ayant servi à l’affranchissement de cette lettre : la variété est le texte absent au centre du timbre (N°629a), timbre de droite. Nous présentons deux autres variétés : le piquage à cheval et la double impression (non signalées), timbre de gauche et paire.


Lettre philatélique avec variété centre absent et piquage à cheval


Variété : double impression


Griffe
Griffe
Griffe
Griffe
Griffe
Griffe
Griffe


Pour les Etrangers

10 € par an

Une fois le paiement effectué, Algérie Philatélie vous crée un compte et vous transmet par email vos coordonnées d'accès.
Pour un paiement par virement bancaire, veuillez nous contacter.

Pour les Algériens

1500 DA par an

Une fois le paiement effectué, Algérie Philatélie vous crée un compte et vous transmet par email vos coordonnées d'accès.
Paiement CCP
Veuillez nous contacter à hamidbenzine@yahoo.fr