De l’avis de tous, la collection des timbres d’Algérie avant indépendance est la plus facile à réunir comparativement à nos voisins aussi bien tunisiens que marocains.
Cette aisance est principalement due à la quantité de timbres à réunir (environ 450 timbres avant indépendance incluant les PA, les Taxes, les télégraphes et les préoblitérés).
En terme de cotation, hormis quelques valeurs phares (série du centenaire, timbre taxe N°1), les autres timbres demeurent accessibles.
A titre indicatif, pour la Tunisie, les deux premières séries (N°1-8 et N°9-21) avoisinent les 1800 Euros de cotation alors que toute la collection d’Algérie de la période avant indépendance gravite autour de 800 euros.
On peut bien sur se rendre compte facilement que certaines séries d’Algérie sont mal cotées et on peut citer entre autre la série du centenaire qui en plus de sa finesse (Omar Racim), son tirage limité et la quantité de séries vendues (44900 séries - source catalogue Dallay) n’a guère évolué au fil des années.
Pourtant il y a une partie de la collection d’Algérie qui passe inaperçu: les colis postaux.
Les raisons sont diverses, on peut citer l’indisponibilité des timbres sur le marché due probablement à leur rareté et surtout la difficulté à se procurer des séries complètes. Cette rareté a entrainé de facto un manque de documentation et donc collectionner les colis postaux est resté un « sport » pour des spécialistes.
Par ailleurs, les timbres pour colis postaux, de par leur rareté, sont très bien cotés quelque soit le catalogue. On peut citer, à titre d’exemple, la série de 1943 (12 timbres, voir photo), émission provisoire de 1943 avec surcharge manuelle qui cote 1400 Euros.
La dernière raison et non des moindres : la richesse de cette partie de la collection environ 220 timbres (sans compter les diverses variétés) ce qui représente environ 50% de la collection d’Algérie avant indépendance.
Malgré toutes ces difficultés, les timbres pour colis postaux demeurent, pour un philatéliste averti, un des meilleurs sujets d’étude et de recherche.
Pour les néophytes, il faut commencer à regarder les catalogues de près et s’approprier le monde des timbres pour colis postaux. La récolte des timbres peut prendre du temps mais le plaisir du philatéliste c’est aussi cela : la patience.


Les
Les
Les
Les
Les
Les
Les
Les


Pour les Etrangers

10 € par an

Une fois le paiement effectué, Algérie Philatélie vous crée un compte et vous transmet par email vos coordonnées d'accès.
Pour un paiement par virement bancaire, veuillez nous contacter.

Pour les Algériens

1500 DA par an

Une fois le paiement effectué, Algérie Philatélie vous crée un compte et vous transmet par email vos coordonnées d'accès.
Paiement CCP
Veuillez nous contacter à hamidbenzine@yahoo.fr